1 mois sans sucre, PLS violente (-8kg)


(Retranscription de l’audio présent dans la vidéo)

Mois de décembre 2018, je sens que je me fais entuber. Oui j’ai un certain flair pour détecter les soucis, encore heureux vu mon gros nez tout moche, faut bien qu’il serve à quelque chose. 

Le soucis ? C’est le sucre. 

Ce petit vicieux qui au fil des mois et des années s’est installé subtilement dans mon quotidien. Vaut mieux tard que jamais, je vais le prendre par le col putain et le traîner hors de chez moi. Alors bien sûr, je suis vegan donc j’ai pas à faire à un petit morveux qui passe sa vie sur Fortnite et qui s’apparente aux produits transformés, sucre ajouté, céréales raffinés. Non, ça, ce n’est pas présents dans mon alimentation depuis des années. Par contre le sucre sous forme de céréales complètes est très présent. En effet il présente mieux, il casse moins les couilles que ses homologues de la junk food. En gros, il ne pisse pas dans le lavabo et ne laisse pas traîner de vieilles chaussettes. C’est quand même un soucis s’il est très présent. L’insuline, la malabsorption de la nourriture par l’organisme, enfin bref, j’ai fais le con en lui donnant trop d’importance.

Le sucre et moi, on divorce !

Du coup début décembre 2018, je lui balance sa valise par la fenêtre : allé barre-toi ! Et là, il me sort : Mais mec ce sont bientôt les fêtes de fin d’année tu vas le regretter ! Laisse moi rire, un jour de fête le soleil se lève et le soleil se couche comme n’importe quel jour. Aucun souci pour moi ! J’écrase donc d’une main ce petit enculé de sucre tout en levant l’autre pour donner plus d’importance aux légumes, légumineuses, oléagineux, matières grasses végétales et fruits, tout ça déjà très présent dans mon alimentation. Alors oui, il y a du sucre là aussi, mais eux, ce sont mes potes, mes gars sûr !

Quelques difficultés

Après une petite transition, les portions de céréales complètes sont passées de 500 grammes à 50 grammes par repas. L’objectif est de garder mon apport calorique assez élevé pour éviter de perdre trop de poids. Et merde, c’est impossible ! Je fonds à vue d’oeil, mais hey super découverte ! Je me sens comme un Viking découvrant l’Amérique, nouvelles terres en vue, j’ai des abdos tout compte fait, salut à vous et merci d’être là ! Bon si j’ai fait ça de façon brutale, c’est que j’ai mes raisons personnelles. Et moi quand j’ai un souci, j’adopte des changements drastiques. Comme le fait de devenir vegan par exemple, je le suis devenu du jour au lendemain, ce que je déconseille d’ailleurs, car j’ai vraiment dégusté !


En tout cas le sucre a beaucoup moins d’emprise sur moi et c’est une bonne chose. J’ai perdu du poids certes, de 80 kg à 72 kg, mais j’avais beaucoup de gras donc c’est ok ! Comme Freezer dans DBZ, j’ai évolué vers une nouvelle forme, bras et cuisses moins volumineuse, mais les pectoraux et les abdos sont plus visible. Côté performance, je m’accroche et je fais les mêmes barres, mais je sens que mon système nerveux se prend des coups de ceinture sur le dos. Mais comme Vegeta, on serre les dents et on garde le cap !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.