Butyrate : le secret d’une bonne santé


Au vu du titre, sûrement que la majorité des gens ignorent le sujet de cette vidéo. Non, on ne va pas parler de Marseille, de Germain et les buts qu’ils ratent, ni d’un produit chimique ultra hardcore. Le butyrate est simplement un produit de nos intestins. Nous allons voir que le fait de nourrir de façon correcte nos bactéries intestinales peut être le secret d’une bonne santé.

Le rôle de nos bactéries intestinales

L’intestin est considéré par certain comme le second cerveau du corps humain. En effet, nos bactéries intestinales influencent notre santé de manière profonde. Elles aident à : 

  • Digérer la nourriture
  • Créer les nutriments clés
  • Combattre les organismes nuisibles
  • Protéger notre intestin
  • Former notre système immunitaire
  • Activer et désactiver les gènes
  • Réguler les hormones intestinales
  • Et peut-être même affecter l’humeur et les envies de fumer.

La nourriture est un facteur clé

Les modifications des bactéries intestinales sont étroitement liées à l’inflammation, au poids, à l’auto-immunité, au diabète, au cancer et aux maladies cardiaques. Différents facteurs façonnent nos patrons, nos structures de bactéries intestinales, mais le plus importants de ces facteurs est sans aucun doute notre nourriture. Nos bactéries reflètent ce que nous mangeons et réagissent rapidement lorsque nous modifions notre alimentation.

Énormes changements en 2 semaines

Seulement 5 jours de régime riche en graisses animales et pauvre en fibres entraînent une augmentation du nombre de bactéries tolérantes à la bile, liées aux maladies inflammatoires de l’intestin. Il en résulte également plus d’acides biliaires secondaires (composés cancérigènes formés lorsque les bactéries métabolisent la bile) et moins de bactéries bénéfiques qui fermentent les fibres. En revanche, le passage à un régime riche en fibres et en glucides complexes produit une plus grande diversité de bactéries intestinales (une bonne chose), plus de bactéries aimant les fibres, moins marquées par l’inflammation du côlon et une chute de 70 % des acides biliaires secondaires en seulement 2 semaines !

Le butyrate ?

Le butyrate est l’un des produits les plus incroyables de nos bactéries intestinales. Cet acide gras à chaîne courte est essentiel pour réduire l’inflammation dans tout notre corps et maintenir les tissus intestinaux en bonne santé. Il aide également à détruire les cellules cancéreuses, à freiner la croissance de bactéries indésirables, à stimuler les hormones réduisant l’appétit et à favoriser la combustion des graisses dans les cellules musculaires, ce qui diminue la résistance à l’insuline.

Comment maximiser cet incroyable nutriment ?

Tout se résume à la fibre, qui est fermentée en butyrate par nos bactéries intestinales amicales. Nous avons besoin de tous les types de fibres, idéalement d’une variété d’aliments végétaux – en particulier des grains entiers et des amidons résistants, présents par exemple dans les bananes vertes, les lentilles et les haricots.

Aliments prébiotiques/probiotiques

Les aliments prébiotiques (tels que l’avoine, les asperges, les haricots, les patates douces, les poireaux, les oignons et l’ail) favorisent la croissance de bonnes bactéries intestinales. Les aliments probiotiques d’origine végétale (tels que la choucroute, le kimchi, le kombucha les yaourts non laitiers et le tempeh) libèrent des bactéries bénéfiques vivantes dans notre intestin. Les probiotiques peuvent également être trouvés sous forme de comprimés, mais le moyen le plus efficace d’augmenter les bactéries intestinales saines est tout simplement de manger les bons aliments, à savoir des plantes !


Références :

Wu, Science 2011

David, Nature 2014

O’Keefe, Nature Communications 2015

Jardine, Diabetes Spectrum 2016

Dahan, Nat Rev Rheumatol 2017

Tang, NEJM 2013

McNabney, Nutrients 2017

Woting, Nutrients 2016

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.