On veut me tuer car je suis vegan !


Cet vidéo/article n’était pas prévu mais suite à ce slogan au bord de la route, j’ai décidé de m’arrêter quelques kilomètres plus loin et réagir à chaud sur ce sujet. Alors si vous vous attendez à une réaction typique de vegan, caractérisé par un manque de sang-froid et de l’hystérie en veux-tu en voilà, vous allez être déçu ! J’ai juste envie de faire cet vidéo/article pour répondre à ce slogan et leur montrer qu’ils ont faux sur toute la ligne.

La place du veganisme dans la société

Le veganisme, même si ce dernier terme est très récent, est un état d’esprit qui a vu le jour à la préhistoire. Je vous invite à découvrir la vidéo de Didi Chandouidoui qui se nomme «  VEGAN : DE LA PREHISTOIRE À AUJOURD’HUI » ( https://www.youtube.com/watch?v=S27_cgXY5PU ) qui montre parfaitement le cheminement de la pensée vegan au fil du temps. 

Aux Etats-Unis, le mouvement vegan a explosé. De 2014 jusqu’à aujourd’hui, le veganisme a fait un bond de 500%. En 2017, 6% de la population américaine se dit vegan, soit 19,3 millions de personnes. Ce n’est pas négligeable et c’est une très bonne nouvelle selon moi. En France, sachant qu’on a un patrimoine gastronomique très fort, et un retard sur les américains sur des mouvements tel que le veganisme, je dirai qu’on doit être 2% de la population française à être vegan, soit 1,5 millions de personnes. Ce % de vegan français n’est que pure spéculation mais je pense que je ne suis pas loin de la réalité. Même si c’est un mouvement à contre courant du mode d’alimentation standard, c’est un % ridicule qui ne peux pas être la cause première de la difficulté des agriculteurs et paysans à vivre. Nous sommes certes une petite épines dans leurs pieds, mais ce n’est pas la communauté vegan qui les enc*le à longueur de journée. 

Leurs vrais problèmes en 3 points

Pour faire très rapide :

1. Ce ne sont pas les vegans qui vous achète vos matières premières en tirant les prix vers le bas pour en tirer des marges de plus en plus grandes pendant que vous crevez la bouche ouverte.

2. Ce ne sont pas les vegans qui mènent une politique, à travers différents traités, favorisant l’importation d’un tas de matières premières et produits qui mettent à mal le travail des paysans et agriculteurs français.

3. Et le dernier point qui pour moi est le plus important, c’est que si la consommation de vos produits animaux baissent, c’est car les gens en ont peut-être marre de bouffer de la merde. Énormément de personnes ont considérablement baisser leur consommation de viande et de lait pour ne citer qu’eux, et ils ne sont pas vegan. Pourquoi ils réduisent leurs consommations ? Car la qualité est merdique et ils s’en rendent compte vu qu’ils tombent malade ! Puis il y a une résonance financière également, payer aussi cher pour s’empoisonner avec de la piètre qualité, les gens ne veulent plus.

Pour finir je voudrai dire que des gens qui mangent des animaux il y en aura toujours, tout comme des vegans, là n’est pas le vrai problème, le vrai problème c’est la qualité des produits délivrés à la population et le manque de reconnaissance du système envers les paysans et agriculteurs… Prenez soin de vous, de ce qui vous entoure et pour cela go vegan ! 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.