Vegan protéine : quantité optimale pour la longévité ? 3/5 1


Dossier complet sur les protéines :

1. Protéine : les informations de base !

2. Quelle quantité optimale de protéines pour gagner du muscle ?

3. Quelle quantité optimale de protéines pour la longévité ?

4. Protéine végétale vs Protéine animale 

5. Les sources de protéines végétales

 


– Protéines et longévité –


Nous avons vu dans la partie précédente que la quantité optimale de protéine journalière pour construire du muscle se situe entre 1 g et 1,6 g par kilos de poids de corps. Cependant une étude récente a révélé le risque d’une diminution de la durée de vie en consommant trop de protéines. Avoir des bras de titan dans un cercueil, ça n’a pas de sens ! Voici donc mes conclusions sur l’apport optimal en protéines pour vivre une vie saine et la plus longue possible.

 

Moins de protéines, plus d’années de vie

Comme mentionné avant, les recommandations quotidiennes pour l’apport en protéines que prônent toutes ces organisations (l’industrie de la santé, l’industrie du sport, les coach, les athlètes…) varient incroyablement. Toutes ces recommandations peuvent être très déroutantes. Étant donné que notre objectif dans cet article est de trouver la quantité de protéines qui traduira l’optimisation de notre longévité, et sachant qu’un excès de protéines peut réduire notre durée de vie, il faut s’attendre à trouver une recommandation en protéines plutôt faible. Effectivement c’est le cas. Selon les apports nutritionnels de référence de la « National Academies Press », les besoins journaliers en protéines chez l’Homme sont de 0,8 g /kg.

 

Le secret des Japonais et des Chinois pour vivre longtemps

Les Japonais et les Chinois sont connus pour établir des records en matière de longévité. Jusqu’en 2015, le rôle de doyenne de l’humanité était détenu par une Japonaise, Misao Okawa qui était alors âgée de 117 ans. Une région particulière du Japon a acquis une réputation mondiale dans ce domaine : Okinawa. C’est également le cas de Bama qui est un endroit perdu de Chine. Énormément de facteurs sont à prendre en compte dans leur longévité dont 3 majoritaires : la qualité de l’air, la qualité de l’eau et la qualité des aliments. Après des études auprès de ces populations, nous avons découvert que leur apport journalier en protéines était de 1 g/kg, résultat totalement en accord avec l’ « Academies Press ». En me prenant comme exemple, au moment où j’écris cet article, je devrai donc manger 72 g de protéines par jour pour optimiser mes chances de vivre plus longtemps. Un nombre facilement atteignable !

 

Le type de protéines a un impact sur la longévité

Une étude a été mené sur deux groupes d’animaux. Ils avaient un apport identique de calories et protéines. Cependant un groupe consommait de la caséine (protéine animale) et l’autre du soja (protéines végétales). Le groupe consommant les protéines végétales a vécu en moyenne 15% plus longtemps en atteignant un âge maximum plus élevé. Ces résultats sont extrêmement compatibles avec la recherche référencée au début de ce dossier sur les protéines. La conclusion à tout ceci est plutôt évident. Avoir exclusivement des protéines végétales dans son assiette est un gage de bonne santé.

Maintenant les amis, en fonction de vos objectifs, vous devriez avoir une bonne idée sur la quantité de protéines à avoir dans votre alimentation afin de maximiser vos gains musculaires tout en maintenant une vie saine. Vous devez donc vous situer entre 0,8 g et 1,6 g de protéines par kilos de poids de corps (0,8 correspondant à la longévité et 1,6 au gain musculaire). Pour ma part j’oscille entre ces deux mesures, en prenant le plus souvent comme mesure 1,2g.

-> Partie 4. Protéine végétale vs Protéine animale 


Sources :

«10 Protein and Amino Acids.» Dietary Reference Intakes for Energy, Carbohydrate, Fiber, Fat, Fatty Acids, Cholesterol, Protein, and Amino Acids (Macronutrients). Washington, DC: The National Academies Press, 2005

Iseki K et al, Estimated protein intake and blood pressure in a screened cohort in Okinawa, Japan. Hypertens Res. 2003 Apr;26(4):289-94

Iwasaki, Keisuke et al. The Influence of Dietary Protein Source on Longevity and Age-Related Disease Processes of Fischer Rats. Journal of Gerontology Volume 43, Issue 1 Pp. B5-B12 (1988)

Vegan protéine : quantité optimale pour la longévité ? 3/5


 

Partie 3 : 10:03 min


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Vegan protéine : quantité optimale pour la longévité ? 3/5